Vent de jeunesse de la SANB

La SANB aura bientôt un nouveau président. Une chose est sûre : celui-ci n’aura pas 70 ans.

Il souffle un vent de jeunesse sur la Société de l’Acadie du Nouveau-Brunswick (SANB). Deux personnes ont déclaré leur candidature au poste de président de l’organisme. Pour la première fois, un débat a été organisé entre les candidats, pour confronter leurs programmes et leur permettre de présenter leur vision. Cela ressemblait aux débats télévisés, mais avec le style particulier des réunions par visioconférence.

Alexandre Cédric Doucet est le premier à s’être déclaré à la succession de Robert Melanson. Il est actuellement vice-président de la SANB, ce qui lui a permis de déclarer que s’il était élu, il ne connaîtrait aucune période d’adaptation. Je ne sais pas si Robert compte lui offrir un de ses célèbres nœuds papillon, mais Alexandre semble prêt à chausser ses souliers du jour au lendemain. Cela dit, je ne les connais pas suffisamment pour savoir s’ils ont la même pointure.

L’autre candidat est Mathieu Caissie. Je vais vous faire une confidence : il est l’une des premières personnalités de la communauté que j’ai rencontrées peu après mon arrivée en Acadie. Le fait qu’il soit, par la suite, devenu diplomate comme je l’étais moi-même, crée une certaine proximité et un a priori favorable. Il ferait un interlocuteur crédible et d’un calibre excellent avec les différents paliers de gouvernement.

L’un et l’autre ont de bonnes idées à faire valoir, et sont porteurs d’un projet pour le peuple acadien et la communauté francophone de la province. Alexandre voudrait organiser des États Généraux de l’Acadie en 2023. Mathieu voudrait mettre l’accent sur la défense de nos droits et la préservation de nos acquis au moment où la pandémie de COVID-19 peut inciter les autorités à les grignoter au nom de l’intérêt général.

Mais surtout, ils sont jeunes ! Alexandre a 25 ans, et Mathieu bientôt 39. Quand on y songe, la moyenne des deux donne 32 ans, l’âge de Brian Gallant quand il est devenu premier ministre. C’est tout de même plus rafraichissant que le combat électoral qui se joue au sud de la frontière ! Là-bas, la moyenne d’âge est de 75 ans. On se croirait au Palais du Luxembourg, siège du Sénat français, à l’époque où j’étais enfant.

La date limite pour devenir membre de la SANB et pouvoir voter est le 23 mai. C’est samedi prochain ! Le vote en ligne et par la poste est ouvert depuis lundi 18 et fermera le 13 juin. Vous pouvez voir ou revoir l’enregistrement du débat sur le Facebook de la SANB ou sur le site Internet www.astheure.com, et n’oubliez pas de voter. Le coronavirus nous a privés d’élections municipales : la SANB nous permet de faire entendre notre voix.

Ajouter votre commentaire

Située dans le Sud-Est du Nouveau-Brunswick, au coeur de la station balnéaire de Shediac et tout près du Grand Moncton, Radio Beauséjour dessert une importante communauté acadienne.

CJSE © 2020. Tous droits réservés.